• Le vieux platane du Parc Monceau

     

    Ce platane d'orient (Platanus orientalis) est un « arbre remarquable » qui fut planté au début du XIXe siècle. Sa silhouette d'arbre de conte de fées et son « visage » débonnaire se dévoilent au bord d'une allée.

     

    Platane1

     

    Platane2

     

     

    Platane3Le visage de l'arbre

     

     

    Plus le platane vieillit, plus son écorce se fissure, formant des écailles qui lui donnent l'aspect d'une peau de serpent.

    Platane4 "Mue" de l'écorce

     

    Platane5

     

     

    Platane6Griffes d'écorce

     

    Petite histoire du platane

     

    De nos jours, il se dresse le long des routes, étirant ses branches tortueuses et formant contre le ciel un maillage d'ombre et de lumière. La plupart du temps, nous passons à côté de lui sans lui accorder d'attention particulière mais dans l'Antiquité, il était considéré comme un arbre sacré.

     

    Vénéré, à l'instar du chêne, du pin, de l'olivier et du cyprès, il était appelé « fils de Gaïa » et voué à la déesse de la terre.

     

    Les dendrophores ou « porteurs d'arbres » menaient, dans les villes et les provinces de la Rome ancienne, la procession du pin sacré en l'honneur d'Attis, le seigneur de la végétation. Au cours de « l'arbor intrat », l'arbre divinisé pouvait être le tronc ou les branches d'un platane sacré, transporté au moment de l'équinoxe de printemps.

     

    Un platane majestueux se dressait sur l'île de Kos, dans le temple d'Asclepios, le dieu grec de la médecine. Le célèbre médecin Hippocrate dispensait son enseignement sous son ombrage. Le caducée est une baguette de platane ailée autour de laquelle s'enroulent deux serpents.

     

    Les feuilles et l'écorce du platane sont réputées pour leurs propriétés astringentes.

     

    Dans l'ancienne Carthage, le platane était consacré à Tanit, la déesse de la fécondité. Dans la mythologie grecque, ayant abrité les amours de Zeus et de la nymphe Europe, il fut décidé qu'il ne perdrait plus ses feuilles.

     

    Platane7

     


    Référencement sur http://www.etoile-blog.com

    Plume4

    « Doigts de lutins et calices de féesLe Parc Monceau »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    17
    Jeudi 4 Avril 2013 à 20:52

    ENTRE MONTREAL ET PARIS
    SIMON GAUTHIER
    LE VAGABOND CELESTE
     
    courriel de Simon Gauthier
     du 3 avril 2013
     le lendemain de son spectacle
     LE VAGABOND CELESTE
     à la maison de la culture
     cote des neiges, montreal
     
    Salut Pierrot,
     
    Tu dormais mon cher,
     sur ta paillasse
     hier au soir
     tu dormais sur la plancher
     de ton ami chansonnier
     
    tu dors dans les draps de ton doctorat
     
    pendant que je conte
     l’histoire de cet homme vagabond
     de cet écho de ta vie
     de cet inspirant récit
     d’un homme voyageur
     vêtu de lumière
     
    Pendant que le vagabond céleste marche
     parmi les étoiles
     tu peux dormir mon ami
     tu peux dormir
     
    dans l’esprit des gens
     réunis,
     tinte tinte les clefs
     tinte
     tinte
     le rêve
     Le vagabond céleste
     habille de chaleur
     
    le corps désir de ceux qui rêvent et de ceux qui pleurent
     ceux qui rêvent et de ceux qui pleurent
     
    Bonne journée Pierrot
     
    Simon
     
    ——
     
    réponse de Pierrot
     
    Cher Simon
     
    Oui, hier soir, je dormais avec, dans mes bras, la biographie de Cervantes
     de Jean Canavaggio. Ce Cervantes qui a écrit Don Quichotte à 53 ans alors qu’il était en prison et qu’il lui manquait un bras.Qui aujourd’hui ferait confiance à un homme de 53 ans en prison à qui il manque un bras?:))))) Seul un impossible rêve permet un tel surgissement d’impossible réalité.
     
    On m’a rapporté l’immense délicatesse artistique avec laquelle tu redonnes
     espoir à ceux et celles qui écoutent le conteur-poète de la Côte nord.Autant Mon ami Woodart que mon compère de bibliothèque Raymond le philosophe ont été invités par ta passion de passeur de rêves à naviguer vers leur rêve personnel. Tu as fait de ma démarche un conte post-moderne qui risque d’enflammer les humains comme des lampadaires. Tu es vraiment devenu un allumeur de coeurs-réverbères. Woodart a été plus qu’épaté. Lui qui me connait à l’usure depuis 40 ans, il a noté ta force à coudre des tableaux de mots par de la lumière de rêve dans laquelle il a reconnu ta signature d’une très grande maturité créatrice.
     
    Une vie d’artiste, c’est une longue marche
     et je te vois enjamber des continents
     un flambeau à la main.
     
    Mes 64 ans bien au calme
     dans leurs bottines
     qui se préparent à repartir le 15 juin
     saouls de liberté, te souhaitent
     
    Bonne route internationale camarade, car,
     comme Félix Leclerc, un jour, le succès t’attendra
     ici au Québec à un de tes retours d’Europe.
     
    Pierrot

    16
    termite
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:17
    termite

    Bonjour,

    J'adore les arbres majestueux ! Il aurait pu jouer dans le seigneur des anneaux !

    15
    Marcheur Parisien
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:17

    Super

    14
    zaza
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:17

    Un bon moment encore une fois de lecture

    13
    zaza
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:17

    Quel arbre extraordinaire !

    12
    zaza
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:17

    Est-ce que cet arbre a joué dans le seigneur des anneaux?

    11
    Elyna
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:17

    Magnifique article! J'ai très envie d'aller voir cet arbre et le parc. Merci

    10
    Emile
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:17

    Quel arbre remarquable! Je ne connaissais pas.

    9
    Emile
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:17

    Je passe parfois devant le Parc Monceau mais un tel trésor mérite vraiment le détour.

    8
    Promeneur75
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:17

    Extraordinaire arbre vénérable. Il aurait pu largement jouer dans le seigneur des anneaux!

    7
    Mercredi 27 Février 2013 à 00:15
    pierrot,vagabond poè

    Ici Pierrot, vagabond-poète du Québec

    Bravo pour ce magnifique blogue
    au sujet de l'écorce des arbres:)))

    Dans le cadre de mon vagabondage poétique
    blogues-musée pertinents mais aléatoires
    pour mon oeuvre littéraire
    pertinente mais aléatoire,

    permettez-moi
    de vous offrir
    une de mes chansons

    L'ECORCE D'UN ARBRE

    couplet 1

    Quand t'as l'corps comme l'écorce d'un arbre
    les mains propres comme des feuilles d'Automne
    les yeux rougis par des rides en gouttes de pluie
    c'est que l'bon dieu t'as accordé, un sursis

    couplet 2

    un sursis pour dire à ma femme
    je rêve d'acheter deux chaises berçantes
    des bonnes couvertes, une chandelle
    du thé de menthe
    pour rapiécer les bouts d'passé
    qui me manquent

    couplet 3

    à soir j'ferme la télévision
    j'ai la coupe stanley à maison
    87 ans cette année j'ai l'goût d'parler
    j'veux d'profiter d'la rémission
    qui m'est donnée

    couplet 4

    c'est sur mon p'tit lit d'hôpital
    que j'ai hurlé quand j'ai eu mal
    que j'ai crié, Doré Doré sors-moé de d'là
    j'ai eu peur de mourir sans toé
    ma femme à moé

    couplet 5

    toute ma vie j'ai dit à mes chums
    qu'ma femme avait marié un beau bonhomme
    à soir ton beau bonhomme
    veut s'confesser
    y veut pu qu'tu t'sentes mal aimée
    mal aimée

    couplet 6

    quand t'as l'corps comme l'écorce d'un arbre
    les mains propres comme des feuilles d'automne
    les yeux rougis, par des rides
    en gouttes de pluie

    c'est que l'bon Dieu
    m'a accordé
    un sursis

    pour dire
    à ma femme
    merci:)))

    www.enracontantpierrot.blogspot.com
    www.reveursequitables.com

    www.demers.qc.ca
    chansons de pierrot
    paroles et musique

    sur google,
    Simon Gauthier, conteur, video vagabond celeste

    merci
    Pierrot, vagabond poète

    6
    Dimanche 22 Avril 2012 à 19:33
    Cendrine

    Bonsoir Timilo,

    Ah, je suis ravie que tu aimes tant les arbres et que tu aies "visité" ce vieux platane du Parc Monceau que j'aime profondément.

    Depuis cet article, je l'ai repris en photo bien des fois et je lui consacrerai d'autres articles et un poème... Quand, je ne sais pas mais cela viendra...

    Je te souhaite une excellente soirée de dimanche.

    Bisous

    Cendrine

     

    5
    Dimanche 22 Avril 2012 à 06:59
    timilo

    J'aime les arbres , c'est étrange mais eux et moi , passe un courant qu'il m'est difficile de décrire, une force qui est bon d'entretenir

    Mais un courant salutaire

    Jolies photos 

    Bon et doux ,Dimanche,CENDRINE

    Bisous

    timilo

    4
    Mardi 27 Décembre 2011 à 11:37
    Cendrine

    C'est un magnifique gardien des lieux... Merci!

    3
    Mardi 27 Décembre 2011 à 11:37
    Cendrine

    En effet, cet arbre est fascinant à bien des égards. Excellente journée. Cendrine

    2
    Lundi 12 Décembre 2011 à 01:06
    Cendrine

    Contempler cet arbre est un ravissement. Vous ne serez pas déçue... Merci. Cendrine

    1
    Vendredi 9 Décembre 2011 à 17:56
    Cendrine

    Il aurait pu en être la star! Merci. Cendrine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :