• Promenade au Parc Monceau

    Image01

     

    Alors que j'écris la suite des « Trésors de l'Orangerie », je vous propose une récréation romantique au Parc Monceau, un lieu que j'aime profondément.

     

    Image02

    Ce bel endroit est né, au XVIIIe siècle, sur les terres de Louis-Philippe d'Orléans (1747-1793), le Duc de Chartres.

     

    Image03

    Philippe d'Orléans en Grand Maître du Grand-Orient de France.

     

    Le Duc fit aménager, par l'architecte Louis-Marie Colignon, un pavillon octogonal et un jardin à la française sur une parcelle du village de « Mousseaux ». Il confia ensuite la création d'un jardin de style « anglo-chinois » à l'architecte paysagiste Louis Carrogis de Carmontelle (1717-1806).

     

    Image04

     

    Naquit un « pays d'illusions » peuplé de fabriques, monuments qui traduisaient la vogue de l'époque pour l'histoire et l'archéologie. De 1773 à 1778, Carmontelle élabora un jardin-théâtre imprégné d'exotisme et annonciateur des valeurs esthétiques du romantisme. Il le peupla de ruines féodales, de moulins et de tombeaux. Il y édifia une pagode, une pyramide, un obélisque, un temple romain, une naumachie, un minaret, des tentes turques et tartares, des tours et des îles miniatures.

     

    Image05

    Vue des tentes turques, gravure de Jean-Baptiste Delafosse d'après Carmontelle, 1779.

     

    Carmontelle possédait bien des talents. Il fut professeur de mathématiques, dessinateur, peintre, graveur, auteur dramatique, lecteur du Duc d'Orléans, paysagiste, topographe pendant la Guerre de Sept Ans (1756-1763)... Il orchestra également des fêtes somptueuses.

     

    Image06

     

    Des petites comédies appelées Proverbes le rendirent célèbre. Elles se composaient d'une trame sur laquelle les personnages de la Cour étaient invités à broder des histoires. Il croquait aussi ses contemporains à travers des portraits au crayon, « lavés d'aquarelle et parfois rehaussés de gouache ou de pastel ». Mais il fut surtout connu pour ses Transparents. Cette technique consistait à tendre un rouleau de toiles peintes entre deux bobines et à l'éclairer par des bougies ou à contre-jour. Des paysages défilaient, fantasmagories élégantes et ludiques où les personnages des Proverbes étaient mis en scène.

     

    Image07

    Un rouleau de quarante-deux mètres, constitué de 119 feuilles de papier collé, se déroulait et s'enroulait à l'envi, panorama « enchanté » illustrant des scènes de vie champêtre, sur le thème des quatre saisons.

     

    Image08

    Au sujet du Parc Monceau, Carmontelle écrivit avoir voulu « réunir dans un seul jardin tous les temps et tous les lieux. »

     

    La Naumachie

    Image09

     

    Dans la Rome antique, elle désignait un bassin de grande taille dans lequel se déroulait un combat naval. Elle pouvait être grandiose, à l'image de celle que Jules César fit réaliser à Rome, en 46 avant J.-C. Plusieurs milliers d'hommes s'affrontèrent dans un décor luxuriant avec de véritables bateaux. A l'intérieur d'un bassin géant, cette reconstitution se voulait un témoignage vivant de la puissance et de la grandeur de Rome mais ce divertissement très spectaculaire fut aussi particulièrement sanglant.

     

    Image10

    Bordé de colonnes corinthiennes, le bassin ovale du Parc Monceau évoque un passé lointain dont la mise en scène se fondait sur une recherche d'exactitude associée à un goût pour l'anecdotique et l'intemporalité. Les vestiges recomposés traduisaient l'engouement de l'époque pour la quête historique et créaient une atmosphère propice à la rêverie.

     

    Image11

    La colonnade provient de l'édifice Notre-Dame de la Rotonde à Saint-Denis. Démoli en 1719, ce monument circulaire était destiné à devenir le mausolée des Valois.

     

    La Poésie et l'Esthétique des Ruines

     

    Avec la découverte des cités d'Herculanum, en 1709, et de Pompéi, en 1748, les ruines, témoignages de la grandeur ensevelie des empires, ont exercé au XVIIIe et au XIXe siècle une puissante fascination sur de nombreux artistes. A la fois éléments de décor et supports de méditation, les ruines étaient l'expression d'une antiquité sublimée, d'un âge d'or pittoresque.

     

    Image12

    Alexandre le Grand devant le Tombeau d'Achille, 1755-1757, par Hubert Robert (1733-1808).

     

    Image13

     

    Au XIXe siècle, les « folies » architecturales étaient à la mode en France. Outre la « folie » de Carmontelle, celle de Bagatelle et le jardin anglo-chinois appelé « Désert de Retz » connurent une grande célébrité.

     

    En Angleterre, les aristocrates firent construire des ruines, antiques et médiévales, dans les parcs de leurs châteaux et les jardins de leurs riches demeures.

     

    Les archéologues britanniques Nicholas Revett (1720-1804) et James Stuart (1713-1788) ont beaucoup œuvré pour la connaissance des monuments de l'Italie et de la Grèce antiques. Nicholas Revett fut à l'origine du style Greek Revival qui cherchait à recréer l'harmonie et les proportions majestueuses des temples grecs de l'Antiquité.

     

    Image14

     

    La recherche archéologique passionna les intellectuels dans un contexte de multiplication des sociétés littéraires et scientifiques, des clubs et des académies. La Société des Dilettanti, une société savante anglaise créée aux alentours de 1733, assura les frais de voyage de Revett et de Stuart dont les ouvrages, richement documentés, favorisèrent l'étude et la compréhension des monuments du passé.

     

    Image15

     

    La littérature du XIXe siècle s'empara du thème des ruines et leur associa une réflexion sur le temps qui s'écoule, la déliquescence des empires, le mystère et la mort.

     

    Image16

     

    Quand les contours de l'architecture se fondent dans les formes et les couleurs de la Nature, les œuvres humaines retournent à un état « prénatal » mais leur délitement est majestueux. Il émane de la force et de la grandeur de leurs silhouettes rongées. La pierre traverse les âges, se nourrissant des variations de la lumière, des chatoiements de l'eau, des teintes contrastées du ciel...

     

    Image17

     

    La Pyramide

     

    Image18

    Réalisée entre 1769 et 1773 par Bernard Poyet (1742-1824), elle s'inspire de celle de Caïus Cestius à Rome.

     

    Image19

    A l'époque médiévale, cette pyramide était réputée être le tombeau de Rémus, le frère de Romulus, mythique fondateur de Rome.

     

    Image20

    Une statue de la déesse Isis, reine voilée et dame noire de Paris était autrefois lovée dans la salle aménagée à la base de la pyramide du Parc Monceau, encadrée par deux effigies de pharaons.

     

    Image21

    Symbole d'éternité, associée aux puissances de mort et de vie, la pyramide se dresse à la croisée des mondes humain et divin. Symbole de création et d'ouverture sur les anciens mystères, elle est un territoire initiatique.

     

    Image22

     

    Image23

    Une des quatre vasques se dressant à chaque angle de la pyramide dans ce qu'on appelait autrefois le « Bois des Tombeaux ».

     

    Image24

     

     

    La Porte Saint-Jean, ouverte sur le paysage

     

    Image25

    Cette belle arcade Renaissance est un vestige de l'ancien Hôtel de Ville de Paris qui fut incendié, le 24 mai 1871, pendant la Commune de Paris.

     

    Image26

     

    Entre 1781 et 1793, le paysagiste écossais Thomas Blaikie (1750-1838), créateur du Parc de Bagatelle, dessina de nouvelles allées et effectua des aménagements au Parc Monceau. Il fit évoluer la « folie » de Carmontelle en jardin à l'anglaise articulé autour d'un réseau d'allées ombragées et comprenant un jardin d'hiver et une serre chaude. Il élabora une galerie, une grotte mystérieuse peuplée de sombres rochers, des fontaines et fit planter de nombreux arbres. Il fit venir d'Angleterre des plantes qu'il installa dans les serres majestueuses, préalablement agrandies.

     

    La Rotonde de Chartres

     

    Image27

    En 1785, l'architecte Claude-Nicolas Ledoux (1736-1806) édifia la fameuse rotonde de l'entrée qui borde l'actuel boulevard de Courcelles.

     

    Image28

    Sur une idée du chimiste et fermier général Lavoisier, le contrôleur général des finances, Charles Alexandre de Calonne, donna l'autorisation de dresser une enceinte autour de Paris, le Mur des Fermiers Généraux. Constitué de barrières d'octroi, ce mur devait combattre les activités de contrebande qui se multipliaient.

     

    Architecte « utopiste », Claude-Nicolas Ledoux érigea, entre 1785 et 1787, cinquante barrières d'octroi appelées « Propylées de Paris », de style néo-classique. Une formule populaire circulait alors au sujet de ces barrières: « Le mur murant Paris rend Paris murmurant »...

     

    Image29

     

    En 1860, la Ville de Paris hérita du terrain et des vestiges de la « folie du Duc de Chartres ». Misant sur la spéculation immobilière, les frères Pereire acquirent plusieurs hectares du parc et se lancèrent, tout autour, dans une politique de lotissement. Les « hôtels Pereire » et les immeubles cossus fleurirent dans les rues attenantes.

     

    Image30

     

    Simultanément, Gabriel Davioud, (1823-1881) architecte et inspecteur général des travaux d'architecture de la ville de Paris et Adolphe Alphand, (1817-1891) ingénieur des Ponts et Chaussées, donnèrent au jardin son visage actuel.

     

    Image31

     

    Image32

    Napoléon III inaugura ce nouvel espace romantique en 1861.

     

    Image33

    Le charmant petit pont vénitien, très apprécié des amoureux...

     

    Image34

     

    Image35

     

    La transformation du Parc Monceau en jardin public s'inscrivait dans le projet hygiéniste d'embellissement de Paris initié par le Baron Haussmann (1809-1891). Chef d'orchestre des transformations de la capitale sous le Second Empire, il fit ouvrir de grandes avenues, édifier des immeubles spacieux où entrait la lumière et créer une profusion de squares et de parcs.

     

    Alors que Paris était engorgé par un lacis de rues étroites, obscures et insalubres, Napoléon III, très marqué par son voyage à Londres, dans les années 1846-1848, voulut offrir à la France une capitale moderne, aérée et recomposée.

     

    Le Baron Haussmann s'employa, sur le modèle des quartiers ouest de Londres, reconstruits après le grand incendie de 1666, à favoriser la circulation de l'air et des habitants. Pour autant, l'un de ses buts, moins avoué, consistait à pouvoir étouffer de potentiels soulèvements populaires.

     

    Image36

    Les somptueuses grilles, émanation du style éclectique en vogue sous Napoléon III, sont l'œuvre de Gabriel Davioud.

     

    Image37

     

    Les Statues du Parc Monceau

     

    A différents endroits du parc, se lovent des statues et des groupes sculptés d'écrivains, de poètes et de musiciens qui contribuent à créer une ambiance de rêverie romantique. Elle font référence à l'attrait exercé par ce lieu sur les artistes à la fin du XIXe siècle.

     

    Le monument à Guy de Maupassant

     

    Image38

    Ce beau marbre, réalisé par le sculpteur Raoul Verlet en 1897, inaugura la série de monuments consacrés aux artistes. La Société des Gens de Lettres avait ouvert une souscription en 1893, année de la mort de Maupassant. Les fonds recueillis permirent l'érection de ce groupe sculpté qui devait figurer au cimetière du Père Lachaise et fut placé au Parc Monceau.

     

    Image39

    Sous le buste de l'écrivain, apparaît l'élégante héroïne du roman Fort comme la Mort (1889).

     

    Image40

    Elle se présente aussi comme l'allégorie d'une jeune femme songeuse après sa lecture.

     

    Fort comme la mort est le cinquième roman de Maupassant, édité en mai 1889. Son titre est issu du Cantique des Cantiques: « L'amour est fort comme la mort et la jalousie est dure comme le sépulcre. »

     

    Image41

     

    Le monument à Edouard Pailleron

     

    Image42

    Ce bel ensemble sculpté, caractéristique de la Belle-Époque (1907), est l'œuvre du sculpteur russe Leopold Bernard Bernstamm (1859-1939). Il se dresse à l'est du jardin, près de l'avenue Vélasquez.

     

    Image43

    Définir Edouard Pailleron (1834-1899) en quelques mots est difficile tant cet esprit brillant a accompli de choses. Il fut auteur dramatique, poète, avocat, journaliste, dragon pendant deux ans, directeur de la Comédie-Française, gendre du fondateur de la Revue des Deux-Mondes dont il devint le codirecteur, membre de l'Académie Française à partir de 1882...

     

    Image44

    Il déploya dans ses pièces une puissante énergie créatrice et certaines d'entre elles, comme Le monde où l'on s'ennuie, furent jouées plus de mille fois. Ses comédies de moeurs croquèrent avec une verve bien particulière la bourgeoisie de son époque. Il est inhumé au cimetière du Père Lachaise.

     

    Image45

    La jeune femme qui décore le monument d'une guirlande de roses est l'actrice Jeanne Samary. Égérie de son époque, elle est représentée dans le rôle qu'elle tenait dans l'Étincelle, pièce parue en 1879.

     

    Image46

    Apprécions le doux modelé de la silhouette, la gracieuse position des bras et le plissé de la robe qui aimante la lumière...

     

    Image47

    La Tragédie et la Comédie

     

    Image48

    Rose de pierre

     

    Image49

    Le jeune faune de Félix Charpentier (1858-1924).

     

    Image50

    En 1884, cette œuvre gracile fut inspirée par la sculpture antique. Félix Charpentier excellait dans l'art du portrait et la représentation du Nu. Ses sculptures sont imprégnées de grâce, de naturel et de mouvement.

     

    Image51

    Légendaire protecteur des bois et maître des forces de fécondité, le faune est aussi celui qui murmure aux oreilles des poètes depuis les sombres épaisseurs sylvestres...

     

    Image52

     

    Le monument à Alfred de Musset(1810-1857)

     

    Image53

    En 1889, le banquier Daniel Osiris (1825-1907) commanda le groupe sculpté à Alexandre Falguière (1831-1900) et à Antonin Mercié (1845-1916) mais après la mort de Falguière, Mercié exécuta l'ensemble du monument. Celui-ci fut inauguré le 23 février 1906 devant la Comédie-Française, enlevé en 1964 et installé en 1981 au Parc Monceau.

     

    Image54

    L'artiste s'est inspiré du poème La Nuit de Mai, paru en 1835. Un dialogue subtil s'établit entre la Poésie et le Poète, confronté aux vicissitudes de la création et lové dans ses souffrances.

     

    Image55

     

    Le monument à Charles Gounod (1818-1893)

     

    Image56

    Ce groupe sculpté, réalisé par Antonin Mercié en 1902, se dresse au sud du jardin, près de l'avenue Ruysdaël.

     

    Image57

    Le buste du compositeur est entouré de trois figures féminines appuyées sur une nuée. Elles évoquent ses opéras les plus célèbres: Marguerite dans Faust, Juliette dans Roméo et Juliette et Sapho.

     

    Image58-copie-1.jpg

    Gounod vivait à proximité du parc, au numéro 20 de la Place du Général Catroux.

     

    Le monument à Chopin (1810-1849)

     

    Image59

    Ce groupe de facture romantique fut réalisé en 1906 par Jacques-Froment Meurice (1864-1948).

     

    Image60

    Le sculpteur immortalise l'instant où Chopin compose au piano la Marche Funèbre.

     

    Image61

    La Douleur, enveloppée dans un drapé sensuel, sanglote à ses pieds.

     

    Image62

    Au sommet de l'oeuvre, un ange majestueux déploie ses ailes et répand une pluie de fleurs, allégorie mêlée de la Nuit et de l'Harmonie, muses du créateur... Le travail des figures est d'une grande finesse. Jacques Froment-Meurice était sculpteur et graveur sur médaille, issu d'une famille d'orfèvres renommés.

     

    Le monument à Ambroise Thomas(1811-1896)

     

    Image63

    Alexandre Falguière (1831-1900), sculpteur renommé du Second Empire, réalisa cette oeuvre imprégnée de mélancolie.

     

    Directeur du Conservatoire de Musique de Paris, Ambroise Thomas composa des opéras qui lui firent connaître la célébrité. Mignon, d'après Goethe, en 1866 et Hamlet, d'après Shakespeare, en 1868.

     

    Écrin, sous la IIIe République, pour ces groupes sculptés élaborés autour d'une thématique commune, le Parc Monceau abrite aussi des arbres remarquables et notamment un vieux platane que je vous invite à admirer.

     

    Image64

    Ce Platane d'orient (Platanus orientalis) fut planté au début du XIXe siècle. Sa silhouette d'arbre de conte de fées et son « visage » débonnaire se dévoilent le long d'une allée.

     

    Image65

     

    De nos jours, le platane se dresse au bord des routes, étirant ses branches tortueuses et formant contre le ciel un maillage d'ombre et de lumière. La plupart du temps, nous passons à côté de lui sans lui accorder d'attention particulière mais dans l'Antiquité, il était vénéré et appelé « fils de Gaïa », la déesse de la terre.

     

    Image66

    Les dendrophores ou « porteurs d'arbres » menaient, dans les villes et les provinces de la Rome ancienne, la procession du pin sacré en l'honneur d'Attis, le seigneur de la végétation. Au cours de ce qu'ils appelaient « l'arbor intrat », l'arbre divinisé pouvait être le tronc ou les branches d'un platane sacré, transporté au moment de l'équinoxe de printemps.

     

    Image67

     

    Un platane majestueux se dressait sur l'île de Kos, dans le temple d'Asclepios, le dieu grec de la médecine. Le célèbre médecin Hippocrate dispensait son enseignement sous son ombrage. Le caducée est une baguette de platane ailée autour de laquelle s'enroulent deux serpents. D'ailleurs plus le platane vieillit, plus son écorce se fissure, formant des écailles qui lui donnent l'aspect d'une peau de serpent.

     

    Image68

     

    Dans l'ancienne Carthage, le platane était consacré à Tanit, la déesse de la fécondité. Dans la mythologie grecque, ayant abrité les amours de Zeus et de la nymphe Europe, il fut décidé qu'il ne perdrait plus ses feuilles.

     

    Image69

     

    Image70

     

    Image71

     

    Curiosités du parc

     

    Le long d'une allée, une plaque enfoncée dans la végétation a attiré mon regard.

     

    Image72 Elle rend hommage à André-Jacques Garnerin (1769-1823), qui s'élança d'un ballon, le 22 octobre 1797, pour accomplir au-dessus du parc, devant une foule médusée, le premier saut en parachute de l'histoire.

    Sa fiancée, Jeanne Labrosse, fut la première femme à effectuer un saut en parachute, le 12 octobre 1799.

     

    Le Parc Monceau est un lieu à part où se rencontrent différentes époques, où se conjuguent visions oniriques et mise en scène de la réalité. Il suffit de franchir les grilles majestueuses et de s'ébattre jusqu'aux limites de son imagination... Si chaque jardin est l'émanation de la vie, celui-ci est peut-être plus encore le carrefour des désirs, le territoire des gourmandises, la parenthèse indispensable pour se ressourcer.

     

    Je terminerai cette promenade à travers la Nature et l'Histoire en citant les vers de l'abbé Jacques Dellile.

     

    « J'en atteste, Ô Monceau, tes jardins toujours verts,

    Là, des arbres absents, les tiges imitées,

    Les magiques berceaux, les grottes enchantées,

    Tout vous charme à la fois. Là bravant les saisons,

    La rose apprend à naître au milieu des glaçons;

    Et les temps, les climats, vaincus par des prodiges,

    Semblent, de la féerie, épuiser les prestiges. »

     

    Les jardins ou l'art d'embellir les paysages. (1782)

     

    Image73

     

    Bibliographie

     

    Adolphe ALPHAND: Les promenades de Paris. 1867-1873.

     

    Edouard ANDRÉ: L'art des jardins.1879.

     

    Abbé Jacques DELLILE: Les jardins ou l'art d'embellir les paysages.Paris, 1782.

     

    Jules LACROIX DE MARLÈS: Paris ancien et moderne ou Histoire de France divisée en douze périodes appliquées aux douze arrondissements de Paris, et justifiée par les monuments de cette ville célèbre.Paris: Parent-Desbarres. 1837-1839. 3 volumes.

     

    Marquis Félix DE ROCHEGUDE: Promenades dans toutes les rues de Paris par arrondissements. Paris: Hachette, 1910.

     

    Catalogue d'exposition: De Bagatelle à Monceau, 1778-1978, les folies du XVIIIe siècle à Paris. Paris. Domaine de Bagatelle, Musée Carnavalet, 1978-1979.

     

    Image74

     

    Image75

     

    Image76

    Plume4

    « Les trésors de l'Orangerie Chapitre UnLes Trésors de l'Orangerie Chapitre Deux »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    89
    blog de oum mohamed
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:11
    blog de oum mohamed

    wawww que de belle photos et des découverte avec toi je suis trés contente de rencotrer bizou et bonne soiréee

    88
    Vendredi 8 Juin 2012 à 00:39
    Cendrine

    Je vous remercie, Océan de Fleurs, c'est un réel bonheur de lire votre message.

    Je vous souhaite une belle nuit et des rêves fleuris...

    Cendrine

    87
    Jeudi 7 Juin 2012 à 20:08
    Cendrine

    Chère Line,

    Je viens te remercier pour les très gentils messages que tu m'adresses. Ils m'encouragent et me soutiennent. Ils me font très plaisir...

    Comme tu l'écris si bien, la beauté est partout autour de nous. Nous savons regarder et apprécier ce qui nous entoure. C'est un grand bonheur!

    Merci encore, je te souhaite une très agréable soirée et je t'envoie de gros bisous.

    Cendrine

    86
    Jeudi 7 Juin 2012 à 07:58
    mademoiselle may

    Très beau poème de l'abbé Delille qui décrit à merveille ce parc féérique et illustre parfaitement la balade que tu nous offres. Je n'ai pas réussi à dormir cette nuit, je n'ai pas arrêté de penser au boulot. Du coup ce matin, dur dur! allez je vais me préparer, je te fais de gros bisous!!

    85
    Jeudi 7 Juin 2012 à 00:03
    Cendrine

    Merci beaucoup Henri!

    Ton message me réjouit!

    Je suis heureuse si la promenade est agréable...

    Je te souhaite une excellente nuit, bien amicalement!

    Cendrine

    84
    Jeudi 7 Juin 2012 à 00:01
    Cendrine

    Cher Papy,

    Je suis ravie de ta visite et du tutoiement...

    C'est vraiment très gentil! Je me suis souvenue de ce que tu m'avais écrit.

    Bisous bien affectueux

    Cendrine

    83
    Mercredi 6 Juin 2012 à 23:59
    Cendrine

    Merci de ta visite...

    Tu dois beaucoup aimer ce lieu chargé d'histoire...

    Bisous et bonne nuit

    Cendrine

    82
    Mercredi 6 Juin 2012 à 23:51
    Cendrine

    Bonsoir Chris,

    Merci de ta gentille visite.

    C'est un endroit magnifique qui m'a profondément inspirée...

    Le manège est ravissant et les arbres ont des visages féeriques.

    Belle nuit, amitiés

    Cendrine

    81
    Mercredi 6 Juin 2012 à 23:49
    Cendrine

    Merci, c'est très gentil!

    Bisous et bonne nuit.

    Cendrine

    80
    Mercredi 6 Juin 2012 à 23:48
    Cendrine

    Bonsoir,

    Ce doit être un lieu superbe...

    Bises

    Cendrine

    79
    Mercredi 6 Juin 2012 à 23:27
    R'Evelyne

    Ta plume est toujours aussi alerte et ton objectif bien inspiré! 

    Je connais bien ce parc, ma fille habite tout prés ...

    Bisous tardifs!

    78
    Mercredi 6 Juin 2012 à 21:46
    Cendrine

    Cher Claude,

    Merci à toi pour ce carrousel de pensées poétiques que tu m'envoies avec autant de gentillesse...

    Je t'embrasse bien affectueusement, belle soirée!

    Cendrine

    77
    Mercredi 6 Juin 2012 à 21:39
    Cendrine

    Bonsoir, j'espère que tu auras l'occasion de t'y promener un jour... C'est un lieu si envoûtant...

    Je te souhaite une excellente soirée, bisous.

    Cendrine

    76
    Mercredi 6 Juin 2012 à 21:33
    Cendrine

    Merci Nathalie, tu me fais très plaisir!

    Je suis ravie d'aller en balade avec toi...

    Bisous

    Cendrine

    75
    Mercredi 6 Juin 2012 à 21:31
    Cendrine

    Bonsoir Véronique,

    C'est un lieu qui suscite l'inspiration... Merci pour ton gentil message et pour le poème.

    Je te souhaite une excellente soirée, bises

    Cendrine

    74
    Mercredi 6 Juin 2012 à 21:25
    Henri Desterbecq

    Salut l'artiste. Quel plaisir de voyager en ta compagnie. Tu nous fais découvrir des splendeurs et tu nous expliques leur histoire avant tant d'érudition. 

    Merci et bravo pour le travail que tu nous offres.  Amicalement. dinosaure80.

    73
    Mercredi 6 Juin 2012 à 21:22
    Cendrine

    Merci Aimée, c'est très gentil! Peut-être auras-tu l'occasion de le visiter?

    Bisous et belle soirée

    Cendrine

    72
    Mercredi 6 Juin 2012 à 21:17
    Cendrine

    Bonsoir May,

    Tu aimeras sûrement beaucoup ce lieu aux fascinants visages et sa douce atmosphère romantique...

    Merci pour ta visite enthousiaste et passionnée, je te souhaite une belle soirée reposante et je t'envoie de gros bisous.

    Cendrine

    71
    Mercredi 6 Juin 2012 à 18:24
    La serviette sur la

    Juste un petit passage en éclair pour te faire un petit coucou et te souhaiter une belle soirée. Bizzzz

    70
    Mercredi 6 Juin 2012 à 18:23
    mademoiselle may

    Comment ne pas tomber sous le charme de ce parc qui réunit le génie et les fantasmes d'architectes, sculpteurs et autres hommes passionnés par les arts et l'histoire. Ce jardin est à lui seul un grand voyage autour du monde, une folle et fantastique farandole de monuments et de vestiges se mélant harmonieusement à la nature. J'ai beaucoup appris avec ton article et je le relirai assurément, car il m'a procuré évasion et découverte. Il faudra, lors de mon prochain séjour à Paris que je me perde dans ce parc aux mille surprises! Gros bisous Cendrine et merci beaucoup pour ce beau moment!

    69
    Mercredi 6 Juin 2012 à 18:16
    lamée

    Bonsoir Cendrine

    Magnifique article sur le Parc Monceaux que je connais que de nom et que tu m'as fait découvrir.Je n'y suis jamais allée et en lisant cet article que je me rend compte que j'ai raté quelque chose....Bonne soirée a toi.Bisous.Aimée

    68
    Mercredi 6 Juin 2012 à 17:42
    papyanar

    Chére Cendrine,

    Merci de me rappeler ce merveilleux parc.Tu sais mes souvenirs d'enfants dans ce

    parc,mille mercis pour les découvertes historiques que j'ignorais.Très beau travail d'historienne de l'Art.

    je t'embrasse affectueusement

    papy

    67
    Mercredi 6 Juin 2012 à 17:05
    linda & Picasso

    bisous et passe une douce fin de journée ici un rayon de soleil après les grosses pluie du matin

    1137330819

    66
    Mercredi 6 Juin 2012 à 16:19
    jonquille77

    Bonjour cendrine le parc monceau je connais tres tres bien je trouve meme que c est l un des plus parc de paris je suis de paris aussi je te souhaite un tres tres bon mercredi stephanie

    65
    Mercredi 6 Juin 2012 à 15:25

    Bonjour Cendrine,

    Merci d'être passée dans mes allées.

    Ton billet est très intéressant.

    Une belle balade dans le parc, de belles statues, les troncs des arbres montrent combien ils sont anciens. J'aime bien le manège caché dans les arbres.

    Bonne fin de journée

    A bientôt

    64
    Mercredi 6 Juin 2012 à 13:42

    parc montceau : un parc royal....où la nature présente son festival....une fée dirige l'orchestre architectural....avec la musique classique de chopin.....pour un ensemble divin....merci de cette balade dans le jardin enchanté......de ma douce fée...cendrine.........bisesssssssssss
    claude

    63
    Mercredi 6 Juin 2012 à 12:43
    Valérie ( Franche-Co

    Un bien jolie ballade c dans ce parc, je découvre c'est un réel plaisir

    @ bientôt.

    Valérie.

    62
    Mercredi 6 Juin 2012 à 09:51
    FéeLaure ♥

    Cet endroit est une merveille ! le portail m'a fait penser à celui du parc de la Tête d'Or à Lyon

    61
    Mercredi 6 Juin 2012 à 08:26
    TititeParisienne

    Bonjour Cendrine,

    j'aime ce parc, il est magnifique, va falloir que j'y retourne ... Merci pour cet excellent article !

    Au parc Monceau
    Entre les grilles et les arceaux
    Les enfants sages ont des cerceaux
    Au fil de l'eau
    Dissimulés dans les roseaux
    On entend piailler les oiseaux

    Le parc Monceau
    Petit morceau de mon histoire
    Le vieux monsieur des balançoires
    Les cygnes noirs
    La ville
    Etait à l'autre bout du monde
    Entre le lac et la Rotonde

    Au parc Monceau
    Entre les grilles et les arceaux
    Les cours d'histoire avaient bon dos
    Près du métro
    Elle m'attendait sans dire un mot
    J'ai pris sa main comme un cadeau

    Le parc Monceau
    Premier baiser de mon histoire
    Sur un des bancs d'une allée noire
    Un peu d'espoir
    La peur
    La folle envie d'oublier l'heure
    Ma main posée contre son coeur

    Au parc Monceau
    Entre les grilles et les arceaux
    Le bonheur a fait son berceau
    Pour nos seize ans
    La pyramide et ses mille ans
    Nous avaient cachés des passants

    Un parc en France
    Petit morceau de mon enfance
    Où j'ai trouvé l'adolescence








































    60
    Mercredi 6 Juin 2012 à 06:58
    katara C.Néri

    Mon coup de coeur pour la statue de l'héroine du livre, magnifique bises

    59
    Mercredi 6 Juin 2012 à 05:27

    Mon petit passage matinal pour faire une bise a ma petite Cendrine.... Bonne journée....

    58
    Mercredi 6 Juin 2012 à 00:30
    Cendrine

    Merci Laurette,

    Profite bien de ta balade et ressource ton esprit...

    Gros bisous chaleureux, à bientôt!

    Cendrine

    57
    Mercredi 6 Juin 2012 à 00:28
    Cendrine

    Merci fée,

    Oui c'est moi qui prend les photos. Mon mari en prend aussi. Nous adorons ça!

    Je ne peux pas sortir trop souvent alors j'en profite quand je suis dehors.

    Ici il fait froid et il pleut...

    Bisous chaleureux!

    Cendrine

    56
    Mercredi 6 Juin 2012 à 00:25
    Cendrine

    Ravie que tu savoures, en prenant ton temps, les beautés de ce parc...

    Les grilles me fascinent à chaque visite, comme le reste du jardin!

    Epatante cette technique des Transparents! Le cinéma de l'époque...

    Bisous

    Cendrine

    55
    Mercredi 6 Juin 2012 à 00:22
    Cendrine

    Une rose magnifique, Linda!

    La pyramide est fascinante... On a envie de jouer les explorateurs en plein Paris!

    Gros bisous et bonne nuit!

    Cendrine

    54
    Mercredi 6 Juin 2012 à 00:20
    Cendrine

    Merci Françoise, tu me réjouis!

    Bisous ravis!

    Cendrine

    53
    Mercredi 6 Juin 2012 à 00:19
    Cendrine

    Merci Nicole

    Bises amicales

    52
    Mardi 5 Juin 2012 à 23:52
    laurette

    Bonsoir ma douce, 

    je n'ai pas tout lu mais je reviendrais car tout cela est magnifique et interessnt aussi bien à lire que à voir ...mais je suis un peu fatiguée et demain je ne suis pas là de la journée ma fille m'enméne avec elle me changer les idées et prendre l'air car je suis toujours chez moi renfermée ..je te souhaite une douce nuit je t'embrasse très fort à très bientôt bisous ton amie Laurette 

    bonne nuit

    51
    Mardi 5 Juin 2012 à 21:23
    Cendrine

    Merci à toi

    J'aime beaucoup le XIXe siècle. Mon coup de coeur va au XVIIIe siècle mais le XIXe siècle a tellement de séduisants visages...

    Excellente soirée

    Cendrine

    50
    Mardi 5 Juin 2012 à 21:13

    Chère Cendrine

    ton blog est une mine de renseignements, j'ai appris énormément de choses que j'ignorais totalement, je te félicite de ce travail  pour chaque article, une vraie journaliste, documentaliste ,

    c'est très rare un blog qui apporte autant d'enrichissement sur le plan culturel

     

    merci

    je t'embrasse , tu me donnes envie de prendre des vacances et de m'immerger dans ces endroits bien loin de chez moi mais la beauté est partout a qui sait la contempler , suffit d'ouvrir les yeux et de suivre tes indications

    49
    Mardi 5 Juin 2012 à 21:10
    Cendrine

    Coucou Isa-Marie,

    Tu me fais très plaisir!

    Je suis ravie de t'avoir fait revisiter cet endroit qui est une bulle de poésie et de sensibilité...

    Merci de ta gentillesse et de penser à moi.

    Je t'envoie de gros bisous!

    Cendrine

    48
    Mardi 5 Juin 2012 à 21:07
    Cendrine

    Bonsoir Brigitte,

    Je t'adresse un immense et joyeux merci!

    La Nature est partout dans Paris... Elle enchante tous ceux qui aiment s'y ressourcer.

    Je suis très touchée de ton compliment concernant la photographie mais je n'ai suivi aucun cours. Je fonctionne au feeling et mon matériel photographique est très humble. Je me fie à ma sensibilité et je compense ainsi l'aspect technique.

    Gros bisous et excellente soirée!

    Cendrine 

    47
    Mardi 5 Juin 2012 à 21:04
    Cendrine

    Bonsoir Chris,

    Nous nous y promènerons sûrement un de ces jours...

    J'aime cet endroit avec passion.

    Merci pour tes encouragements. Le chapitre deux de l'Orangerie est un "enfant exigeant"!!!

    Bisous et belle soirée

    Cendrine

    46
    Mardi 5 Juin 2012 à 21:01
    Cendrine

    Oh oui, elles le méritent amplement!!!

    La terre entière n'y suffirait pas...

    Bisous et excellente soirée

    Cendrine

    45
    Mardi 5 Juin 2012 à 20:59
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    C'est toujours une immense joie de découvrir tes doux messages, déposés comme des roses sur le papier... Un plaisir de partager des sensibilités, des rêveries, de nous évader ensemble dans des mondes qui sont bien plus près qu'on ne le pense...

    J'ai pensé à toi en glissant ces photos de roses dans mon article. Elles ont été prises samedi, juste avant que le temps commence à changer. Elles étaient gorgées de chaleur et de parfums et déjà, la fraîcheur annoncée faisait frémir leurs robes veloutées...

    Je te remercie, profondément, pour ces présents littéraires que je savoure avec la même fièvre à chaque fois. C'est un merveilleux poème dédié à une délicieuse jeune femme...

    J'étais émerveillée et triste de photographier sa statue. Elle est morte si jeune, 33 ans je crois... Une fleur dans tout son éclat, aimée pour sa gaieté, égérie des plus grands artistes qui ont immortalisé sa fraîcheur et sa sensualité. J'aime beaucoup sa tresse, sa belle chevelure, son doux visage et les plis de sa robe que l'on entend presque froufrouter parmi les frondaisons...

    Merci pour ce magnifique portrait et pour ces parures d'amitié qui me ravissent!

    Je te souhaite la plus douce des soirées et je t'envoie de gros bisous.

    Cendrine

    44
    Mardi 5 Juin 2012 à 20:53

    bonne soirée chere cendrine... de tres beaux monuments et pyramides....amitie nicole

    43
    Mardi 5 Juin 2012 à 20:48
    Cendrine

    Coucou à tous les deux,

    Messire Merlin a du goût et toute une panoplie de facéties! Je suis ravie que les "enfants des bois" me rendent visite et m'écrivent de si jolies choses. J'en suis très touchée...

    Paris est une ville surprenante. La Nature est partout et plus le temps avance, plus elle reprend ses droits. De surcroît, la Mairie a une politique verte qui porte sacrément bien ses fruits. Mais la Nature sauvage est fabuleuse et j'en cherche toujours des fragments dans chaque jardin où je vais...

    Merci à vous deux, vos mots délicieux me sont très précieux...

    Que votre soirée soit excellente, je vous envoie de gros bisous...

    Cendrine

    42
    Mardi 5 Juin 2012 à 20:37
    Cendrine

    Bonsoir Henri,

    Tout le plaisir est pour moi!

    Je suis ravie que tu aies envie de t'y promener à nouveau.

    Je te remercie et te souhaite une excellente soirée.

    Bises chaleureuses.

    Cendrine

    41
    Mardi 5 Juin 2012 à 20:36
    Cendrine

    Chère Annick,

    C'est moi qui te remercie et qui suis ravie de "t'emmener" en promenade!

    Je t'embrasse bien fort, douce soirée.

    Cendrine

    40
    Mardi 5 Juin 2012 à 19:53
    linda & Picasso

    ha presque mon rosier j'ai vu , je te met une photo du mien en primeur le reste demain ...

    encore un parc que j'ai pas vu , elles sont magnifiques les anciennes gravures! et étonnante la pYramide! moi je suis fascinée par les pyramides ! j'en ai une faites en bois ...

    mais pas de chance j'ai même pas vu celle du Louvre :( mais celle ci me plairait + en pierre ....

    bisous

    Mon rosier

    39
    Mardi 5 Juin 2012 à 18:22
    Choupette82

    Quel magnifique parc !!!!! Et ces platanes, ils sont énormes !!!! Que de beauté encore que j'ai pu découvrir a travers tes belles photos, merci beaucoup ! Bonne fin de journée, bises.

    38
    Mardi 5 Juin 2012 à 17:54
    leblogdhenri.over-bl

    Bonjour Cendrine,

    Quel merveilleux partage. ta promenade du Parc Monceau est extraordinaire. Tout y est Tres belles photos, gravureset commentaires vraiment trés clairs. Je le laisse en mémoire sur l'écran pour pouvoir bien le revoir. Un grand MERCI ! et à ientôt. Bises bien amicales.

    Henri. 

    37
    Mardi 5 Juin 2012 à 17:49
    viens

    Bonjour Cendrine,

    Comem je regrette de ne pas avoir vu tout cela. La pyramide de romulus, c'est fabuleux...

    Bisous

    36
    Mardi 5 Juin 2012 à 17:39
    cronin

    Bonsoir Cendrine

    MAGNIFIQUE ! Ce parc.... est fait pour moi ! Et ces roses... tout y est romantique !  Tout se que j'aime s'y trouve, la beauté du site, verdoyante, les roses, les statues romantiques, la musique, l'Art en pleine nature, ce que je préfère Cendrine ! Il beau ce Parc Monceau ! J'aime beaucoup cet endroit, il est vrai que la Naumachie, ces bassins où s'harmonisent les ruines et la nature, lié à l'élèment EAU ! C'est un endroit féérique Cendrine ! Tout comme cette Pyramide, qui nous rappelle que le culte d'Isis, est venu et à laisser sa trace de l'Orient ... à Paris.... le monde mystérieux, entre le passage terrestre et divin... soulever le voile de la connaissance...j'ai pris note de mon prochain rendez-vous, sous ce pont Vénitien, plein de charme, que je trouve très beau ! (Ca... c'est une romantique qui parle...) toutes tes photographies sont superbes, pleines de grâce... et je m'enivre de toute cette volupté, sensualité, dans ces sculptures, où la lumière y joue de son magnifique éclat ! J'aime beaucoup le Monument dédié à Edouard Pailleron, surtout, la somptueuse et élègante statue de l'actrice Jeanne Samary, érigie de son Epoque ! La belle époque ! Sais tu que Pierre Auguste RENOIR la peinte ? J'ai écris un poème... "ma plus belle histoire, avec son portrait...",  dont voici le portrait peint par Renoir, en son hommage :

    Il est vrai, qu'elle était très belle ! La sculpture de Chopin et de la douleur, est tout aussi somptueuse ! Du pur travail d'artistes....

    Je suis encore toute éblouie, de par ton article, somptueux, et toujours très enrichissant, j'aime beaucoup me promener à tes côtes, dans tes visites parisiennes Cendrine, c'est toujours un beau voyage romantique, que je fais sur tes pages mon amie... merci pour tout l'Art que tu nous délivres, un bel enrichissement culturel ! Bravo pour ton TRAVAIL D'ARTISTE ! Bon... je reste un peu près du bassin, j'y ai repéré un magnifique saule pleureur, que j'aime particulièrement... Très gros bisous, je te souhaite une belle soirée Cendrine ! ma rose d'amitié, Corinne (Cronin) Je t'offre et te dédicace ce poème rien que pour toi mon amie, avec ce magnifique portrait de Renoir, pour son actrice fétiche....

    <cite><cite>« Le souvenir est le parfum de l’âme »</cite></cite>

    <cite>(George Sand)</cite>

    <cite>« Nos souvenirs, sont nos roses de décembre »</cite>

     

     
     

    Pierre-Auguste Renoir

    "Portrait de Jeanne Samary"

     

    <cite>Venez mon ami, il faut que je vous raconte,</cite>
    <cite>Cette histoire, la mienne, non … point de honte !</cite>
    <cite>Ecoutez-moi, laissez-moi vous narrer,</cite>
    <cite>Mon histoire préférée, d’un amour non oublié !</cite>

     
    <cite>La  jeunesse vous emporte sur bien des rivages !</cite>
    <cite>Elle vous laisse parfois, le cœur en naufrage…</cite>
    <cite>J’ai aimé… comme je n’aimerai plus…</cite>
    <cite>D’une passion, totalement prise au dépourvu…</cite> 
     


    <cite>Sur les chemins de la Loire, près d’un canal,</cite>
    <cite>J’ai surpris dans son costume de caporal,</cite>
    <cite>Un beau jeune homme au regard d’un bleu si vert !</cite>
    <cite>Je me rappelle de ce regard, comme si s'était hier ! </cite>

     


    <cite>Il tenait à la main un bouquet de fleurs.</cite>
    <cite>Je pouvais sentir leur essence, douce odeur !</cite>
    <cite>Dans ses beaux yeux, une certaine tristesse,</cite>
    <cite>Je désirais, plus que tout… ses aveux qu'il me confesse !</cite>
    <cite> </cite>

    <cite>Le langage du cœur est.de comprendre le désespoir,</cite>
    <cite>En mon cœur, ce chagrin ne fit que m’émouvoir…</cite>

    <cite>Mes lèvres murmurèrent tout doucement :</cite>

    <cite>« Le souvenir est le parfum de l’âme et du temps… »</cite>

    <cite> </cite>

    35
    Mardi 5 Juin 2012 à 17:39
    oceandefleurs

    Quel article magnifique, ponctué de fleurs et si riche d' Histoire ! Je connais ce parc, pour m'y être promenée autrefois et j'espère pouvoir y retourner un jour,  même si le contexte sera, je le sais,  très différent de celui des précédentes visites ... mais la vie est ainsi et les phrases poétiques citées, me touchent tout particulièrement même si je n'ai pas l'impression d'être "plus grande"  maintenant ...

    je vous remercie pour votre gentil passage parmi mes fleurs et de présenter, vous,  d'aussi beaux articles. je vous souhaite une bonne fin de journée, oceandefleurs

     

    34
    Mardi 5 Juin 2012 à 16:29
    mansfield

    Remarquable travail de recherche et de précision et le XIXème siècle étant mon siècle préféré, je me suis régalée. Merci Cendrine.

    33
    Mardi 5 Juin 2012 à 14:57
    signe-deco.over-blog

    Un endroit magnifique et magique, dont tu sais saisir la beauté. Si tu veux on va pouvoir programmer notre petite ballade si tu vas mieux. Bizzzz

    32
    Mardi 5 Juin 2012 à 13:52
    bellane

    beaucoup de plaisir a visiter ce parc*le monument de chopin,magnifique et toutes ces statues*les fleurs*****

    31
    Mardi 5 Juin 2012 à 13:21
    afaurore

    ça donne envie d'y aller

    30
    Mardi 5 Juin 2012 à 12:55
    fee dela foret

    bonjour cendrine

     encore un régal pour les yeux de bien joli portail et ffeurs 

     c'est toi qui prend ses photos

    j'espère que tu as beau temps nous couvert et frais 17 d pour l'instant 

    et cela fait trois jours  qu'il pleut 

    demain on devrait avoir 24d on verra 

    la je commence a avoir froid

    passe une bonne journée de gros bisous mon amie

     

    29
    Mardi 5 Juin 2012 à 11:44
    Cendrine

    Chère Ana,

    Tes mots sont délicieux... Merci beaucoup!

    Je t'embrasse et te souhaite une excellente journée!

    Cendrine

    28
    Mardi 5 Juin 2012 à 11:43
    Cendrine

    Bonjour Albiréo,

    Ta visite me fait très plaisir...

    Les grilles du Parc Monceau sont un merveilleux écrin pour un joyau de verdure et d'architecture.

    Gros bisous et belle journée

    Cendrine

    27
    Mardi 5 Juin 2012 à 11:42
    Messire Merlin

    Coucou Fée de Paris..... Oh, oui tu l'aimes ce Parc Monceau et tu nous transmets cet Amour-Passion.

    Hier soir, nous nous sommes réfugiés dans les branches du 'fils de GaÏa' et nous avons été téléportés au Paradis dans ce 'Pays d'illusions'!

    Nous, indécrottables 'enfants de bois' nous fuyons les villes comme la peste, et Toi,tu nous invites en promenade dans les lieux les plus beaux de ces villes!

    La tresse et le joli ruban de l'actrice Jeanne Samary ont interpellé le Beau Merlin! IL adore les cheveux, les rubans.... pour jouer!

    Nous avons dévoré cet article ... les photos, les mots.....Merci notre Fée Plume de nous faire partager ce Bonheur!

    On t'embrasse ,

    Passe une très belle journée Cendrine

    26
    Mardi 5 Juin 2012 à 11:40
    Cendrine

    Merci à toi!

    Belle journée

    Cendrine

    25
    Mardi 5 Juin 2012 à 11:39
    Cendrine

    Ah, cette fée, elle m'hypnotise aussi!!!

    Merci Claude et gros bisous!

    Cendrine

    24
    Mardi 5 Juin 2012 à 11:38
    Cendrine

    Ce parc est un endroit délicieux où le temps semble avoir suspendu sa course...

    Je te remercie, cher Claude, pour ce message enthousiaste et poétique, pour ta gentillesse et ta fidélité. Merci beaucoup!

    Que ta journée soit excellente! Gros bisous

    Cendrine

    23
    Mardi 5 Juin 2012 à 10:28
    Chris

    Les mamans, c'est toute l'année qu'on devrait les fêter. Mais d'un autre côté, il me faudrait un jardin aussi grand que le parc Monceau pour y planter les fleurs en pot offerts par les enfants.

    Bises et belle journée !

    22
    Mardi 5 Juin 2012 à 10:27
    Mamychachat

    J'apprend tout chez toi, quel bonheur ! ce parc est somptueux et tes photos savent le mettre en valeur, nous le montrer dans ce qu'il a de plus beau.

    Tes articles sont remarquables ... j'ai du plaisir à apprendre, découvrir et admirer avec toi.

    Merci beaucoup Cendrine

    Gros bisous

    21
    Mardi 5 Juin 2012 à 10:25
    Chris

    Encore une merveilleuse promenade accompagnée, cette fois, d'un guide bien docummenté. Ce serait une pure merceille de me balader avec toi. Tu m'as montrée ce parc comme je ne l'avais jamais vu. Je m'y suis, pourtant, souvent promené avec ma petite soeur qui habitait non loin.

    Bises et belle journée d'écriture pour la suite des Tuileries !

    20
    Mardi 5 Juin 2012 à 09:28
    lebon pequery franço

    Magnifique ballade très instructive et  très poétique! Je dois absolument retourner au Parc Monceau car je suis loin d'avoir tout visualisé et grâce à toi je serai mieux imprégnée dans le temps ! merci beaucoup ! je suis comme d'habitude sous le charme de ta plume!bises!

    19
    Mardi 5 Juin 2012 à 09:26

    hypnotisé poar la fée....j'ai oublié de signer....excuses..;
    claude

    18
    Mardi 5 Juin 2012 à 09:24

    je suis sous le charme de ce parc....un trésor parmi les trésors ....;tout y est representé : la nature dans toute sa splendeur , l'architecture ; l'histoire , la musique , l'originalité de toutes choses..;c'est l'évasion dans le temps de ce qui est un conte crée par toi avec talent et intelligence....tu as l'art et la manière...et je suis forcement conquis par cette harmonie que dégage ce parc , harmonie dont il y a le coup de baguette magique de la fée de paris....et là tu as encore réussie...c'est divinement construit...et voilà le rêve continue grâce à toi...merci.......;bonne journée............bisessssssssssssssss
    claude

    17
    Mardi 5 Juin 2012 à 08:54
    Isa-Marie

    Comme je me suis régalée à te lire chère Cendrine !
    Et comme je suis contente que tu aies publié sur le parc Monceau ! J'adore cet endroit et cela fait longtemps que je n'y suis pas allée alors grâce à toi j'ai fait une jolie balade virtuelle.
    Je t'embrasse, j'espère que tu vas bien
    Isa-Marie

    16
    Mardi 5 Juin 2012 à 06:58
    Fourchette

    Merci pour la belle balade.

    Je comprends pourquoi tu aimes ce lieu!!! 

    Bonne journée.

    15
    Mardi 5 Juin 2012 à 06:14
    Martine Eglantine

    J'ai lu le début jusqu'aux roses, je me réserve la suite un peu chaque jour. J'aime beaucoup la première photo. Cet immeuble pris à travers les grilles. Bravo.  J'ignorais l'existence des transparents. Bises

    14
    Mardi 5 Juin 2012 à 05:18

    Bonjour ma douce....Une promenade royale dans ce parc habité de statues figées qui surveil ent le temps qui  passe....Belle journée...

    13
    Mardi 5 Juin 2012 à 00:33
    Cendrine

    Bonsoir Canelle,

    Je suis très heureuse que cette promenade t'ait réjouie. J'ai adoré la rédiger et l'illustrer. Ce lieu me plaît énormément...

    Merci beaucoup! Bises

    Cendrine

    12
    Mardi 5 Juin 2012 à 00:20
    Cendrine

    Bonsoir Jill,

    Je suis ravie!!!

    C'est une telle joie de partager ces promenades qui me passionnent...

    Merci beaucoup!

    Gros bisous

    Cendrine

    11
    Mardi 5 Juin 2012 à 00:12
    Cendrine

    Bonsoir Latil,

    Je suis désolée que tu doives aller à l'Hôpital, j'espère que tout ira bien...

    Je te remercie pour ta visite amicale qui me fait très plaisir.

    Les grilles du Parc Monceau sont juste sublimes, je ne me lasse pas de caresser du regard leurs méandres d'or mystérieux...

    Je t'ai laissé des messages sur ton blog et j'espère que tu les as eus. J'ai suggéré des noms d'auteurs.

    Le vieux platane du Parc Monceau est un être féerique, assoupi sur ses secrets et sur l'histoire qu'il a traversé. Il est un ami pour moi...

    Je te souhaite une belle nuit, avec mon amitié.

    Cendrine 

    10
    Lundi 4 Juin 2012 à 23:51
    Brigitte

    Tu en as de la chance de pouvoir contempler tant de beauté!

    Ta ville regorge d'endroits sublimes où il fait bon flâner.

    Bravo pour tes photos qui sont magnifiques! Je suppose que tu as suivi des cours de photographie!

    Bravo ma chère Cendrine et merci pour ce merveilleux billet.

    Bonne nuit et gros bisous

    Brigitte

    9
    Lundi 4 Juin 2012 à 23:44
    ALBIREO

    Bonsoir Cendrine,

    Je ne connais du Parc Monceau que ses grilles. Je ne savais pas qu'il recelait tant de trésors! Merci pour cet article magnifique. C'est toujours un enchantement de se laisser porter par ta plume délicate et tes belles photos.

    Je t'embrasse, douce soirée

    Albiréo

    8
    Lundi 4 Juin 2012 à 22:16
    Latil

    Un article intérressant j admire les grilles du parc monceau en connaisseur, car jadis j ai forgé le fer et je sais oh combien il ne faut pas épargner sa sueur pour arriver à donner à cette matiére la forme que l on voudrait. Toutes ces statues collectionnées au cours du XlX eme siécle sont autant de témoignages sur nos grands artistes en particulier les écrivains. Pour leur rendre hommage de mon coté, sur mon blog chaque semaine je transcris une nouvelle d un grand auteur français en changeant le titre et le nom des principaux acteurs. Je demande alors à mes nombreuses amies de la toile de retrouver cet écrivain et le titre de la nouvelle choisie. Si le coeur t en dit..... tu gagneras ma reconnaissance.

    J ai admiré le platane, il est immense certes, mais il ne compte pas parmi mes préférés car la qualité de son bois ne vaut pas et de loin celle du Chéne. 

    La semaine prochaine je dois aller à l Hopital .

    Bonne soirée ma chére amie

    Latil

    7
    Lundi 4 Juin 2012 à 22:10
    canelle56

    Bonsoir Cendrine quel article somptueux , j'aime beaucoup l'association retro /nouveau , les sculptures sont très belles j'aime les arbres du parc ..enfin j'ai adoré faire cette promenade avec toi

    Bonne soirée et merci

    6
    Lundi 4 Juin 2012 à 22:03
    Cendrine

    Cher Promeneur75,

    En effet, j'avais écrit quelques articles sur le Parc Monceau au déut de "l'aventure" de mon blog. J'aime tant cet endroit que j'ai voulu lui rendre hommage de manière plus approfondie encore.

    Je vous remercie profondément pour votre fidélité depuis le début et pour vos compliments qui me vont droit au coeur.

    Je vous souhaite une excellente soirée!

    Cendrine

    5
    Lundi 4 Juin 2012 à 22:00
    Cendrine

    Coucou Assia,

    Tu passeras un excellent moment dans ce lieu magnifique et à part...

    Tu me fais très plaisir avec ces beaux compliments! Merci beaucoup et excellente soirée.

    Gros bisous

    Cendrine

    4
    Lundi 4 Juin 2012 à 21:56
    Gourmandises Assia

    coucou cendrine ,tout ça est magnifique ,on apprends beaucoup de chose avec toi ma belle ;je n'ai jamais visité ce magnifique lieu qu'est le parc de monceau!!mais je le programmerai pour mes prochaines sortie avec ma famille!:)bisous ma belle

    merci pour ce fabuleux article

    bonne soirée

    ASSIA   

    3
    Lundi 4 Juin 2012 à 21:52
    Framboise44

    c'est un véritable musée à ciel ouvert .. j'ignorais qu'il y avait autant de monuments à la gloire d'illustres personnages ... il doit falloir y aller et y retourner plusieurs fois pour réussir à s'imprégner de tout , tant il est riche

    merci pour la découverte ... je partage

    2
    Lundi 4 Juin 2012 à 21:51

    Mon attente fébrile depuis quelques jours autour de votre blog vient d'être récompensée. Je suis encore une fois sous le charme de ce magnifique travail. Tout est là. Belles photos, tableaux et textes . Vous racontez une belle histoire déjà commencée précédemment dans un autre article ,mais cette fois-ci bien bien plus approfondi.  Poésie de votre plume (je ne le dirai jamais assez) , beauté de vos photos et vous nous emmenez en promenade l'air de rien . Et voilà de bons instants où nous respirons cet air parfumé de notre belle histoire de France et de ces instants merveilleux  et sereins d'une bonne promenade apaisante et rêveuse. Toujours et encore merci de votre Plume.

    1
    Lundi 4 Juin 2012 à 21:42
    jill-bill

    Bonsoir Cendrine ! Tu nous offres des reportages superbes, madame culture c'est ici chez  toi... Merci c'est bien aimable de nous faire découvrir toutes ses merveilles !  Bises de jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :